Travailler pour l’artiste inclassable Charlie le Mindu ? ça, c’est fait !


En mars et avril 2016, Charlie le Mindu, coiffeur, créateur, plasticien de génie a présenté son dernier spectacle, « CHARLIEWOOD », à Paris, au Palais de Tokyo.

Depuis toujours, sa matière de prédilection est la chevelure, qu’il coupe, tord, teint, tisse, étire, sculpte … dont il fait des coiffes, parfois gigantesques, des parures, des masques, des vêtements, des accessoires, … Bref, qu’il sublime dans des spectacles protéiformes mêlant musique, danse, performance et vidéo.

Côté scène, des créatures hors normes (les danseuses du Crazy Horse et l’actrice américaine Allanah Starr) ont porté ses créations et ont peuplé son univers décalé, heureux mélange de solides références culturelles et d’une œuvre personnelle foisonnante et explosive.

Côté backstage, maquilleurs et coiffeurs nous sommes activés pour réaliser au plus juste les idées démesurées et fantasques de l’artiste.

J’ai eu la grande chance d’être invitée à faire partie de cette équipe technique sur chacune des sessions (mars et avril, dans le cadre du festival Do Disturb, auquel participent les plus grands musées de la planète : Moma, Tate Modern, Berghain…).

Une expérience déconcertante et délirante, qui fait entrer la coiffure sur la scène de l’art contemporain.

Les deux pieds dans la contre-culture, les mains dans les cheveux, la tête dans les étoiles… je continue de tisser ma toile expérimentale, vers l’infini et au-delà !